Andalouse et oeufs de Paques






Avril ’11

C’est la fete. A Grenada, c’est la semaine sainte et ici on fete Paques pour vrai. Il y a pas de chocolats, ni de ptits lapins, mais un gros party dans la rue a saveur fortement religieuse.
Apres avoir deguster une patate au four aux multiples garnitures plus ou moins typique, on peut regarder la parade. Ouais, tout les soirs de la semaine, chaque eglise va sortir ses gros charriots un a un. Chaque chariot surmonte en grandeur reelle, ou plus, de la vierge ou du Christ est porte a dos d’une trentaine d’homme. Ca a l’air lourd car les gens applaudissent a chaque fois qu’ils soulevent le truc. Tout ca en habit typiques, precede et suivi de fideles aux robes et hauts chapeaux pointus aux couleurs de la paroisse, et de fanfares resonnant haut et fort jusqu’aux petites heures du matin.
Au nom de l’eglise on peut faire bin du bruit, bien tard ca l’air.

On profites de tout ca d’une petit terasse en mangeant nos tapas, servis avec nos bieres. Apres quelques soir a la meme taverne, on s’appercoit que les tapas sont toujours different et servis dans le meme ordres a chaque client. On s’est rendu jusqu’au 6e ou 7e, je sais pas quand ca s’arrete vraiment.

Suivant un message precedent vous savez que notre entree a l’Alhambra fut parsemmee de surprises. Un endroit superbe a visister absolument. Le savoir-faire est a voir dans tout les parcelles de la construction; l’architecture des cours interieurs, les boiseries et ceramiques aux motifs geometriques, et encore. Superbe un fois de plus. L’art musulman est impressionnant dans les details.

Ensuite on s’est mis en route vers l’est, a travers de petites montagnes, direction Cordoba, pour visiter la fameuse Mesquita, et sa foret de colonnes. Manger la meilleure tortilla d’espagne chez Santos, un petit bar exemplaire au coeur du centre touristique. Visiter les maisons/pensions andalouses, au cours interieures si typiques et au vieille dame proprio toujours un peu de mauvaise humeur.
Mais pas que des bonnes choses. On a aussi confirmer la theorie des vidanges. C’est a dire, la quantite enorme de poubelles qui trainent partout au bord des routes. Parce qu’en Espagne, je sais pas pourquoi, on aime pas trop se ramasser en dehors du village, et on criss n’importe quoi par sa fenetre quand on roule. Ce qui fait que les belles rives des lacs se transforment vite en depottoir. C’est terrible, je comprends pas comment on peut etre aussi stupide.

En partant de la, on a mixer train et velo pour sauter une vallee moche, et on a pointer vers le Portugal. On a vue la mer, mais la cote etait plutot moche. Le parc national du coin aussi.

En fait, juste une fameuse histoire de tomates merites notre attention…

Voir toutes les photos

Submit comment

Are you excited?We are giving away a $50 gift card every day

Don’t miss the chance to participate in the biggest giveaway of this year.